Rechercher
  • elisasim5

Démence et comportements sexuels désinhibés, mieux comprendre pour mieux réagir.

La notion de santé sexuelle a été définie par l’OMS dès 1975 : « L’individu possède des droits fondamentaux, dont le droit à la santé sexuelle et au plaisir, et le pouvoir de contrôler son activité sexuelle et reproductrice en fonction d’une éthique sociale personnelle. »

Cependant, malgré les indéniables changements dans la façon de penser la sexualité des personnes âgées, malades ou porteuses de handicaps, certains tabous persistent encore, et font de la sexualité un sujet délicat. Il reste souvent difficile d’accompagner et d’encadrer ces comportements sexuels complexes et parfois inappropriés qui peuvent résulter des démences.


Les comportements sexuels inappropriés

Les comportements sexuels inappropriés peuvent être troublants pour les aidants proches, pour les membres de la famille et pour le personnel encadrant. Ils sont parfois source d’une incompréhension voir de jugement moral et sont un défi pour le personnel d’institution.

Ces comportements peuvent prendre la forme de langage obscène ou suggestif, d’injures à caractère sexuel, de propositions inconvenantes, de délires de jalousie, … mais parfois aussi celle d’actes sexuels implicites ou explicites comme des attouchements, de l’exhibitionnisme, des étreintes excessives, …

Les patients atteint de démence ont le même droit que les autres d’exprimer leur sexualité dans la mesure où cette expression ne contraint ou ne nuit pas aux autres.


Quel accompagnement ?

Des traitements pharmacologiques peuvent être une piste s’il y a danger ou souffrance pour le patient mais il est d’abord recommandé d’utiliser des techniques de soins non médicamenteuse.

Travailler en équipe, dédramatiser, rester soucieux de la dignité du patient, évaluer les accompagnements… Ce sont autant d’aspects incontournables pour prendre soin des bénéficiaires et des équipes les entourant. Une réflexion pluridisciplinaire doit être envisagée afin d’avoir un cadre clair sur lequel appuyer sa pratique.


Une formation peut vous aider à mieux réagir face aux besoins de sexualités, d’intimité et lors des comportements sexuels inappropriés. Dans cette formation : outils, discussions et pistes vous seront proposés pour vous sensibiliser et vous permettre de mieux réagir.

Lors de celle-ci, de façon dynamique et participative, nous aborderons de manière théorique la thématique affective, relationnelle et sexuelle ainsi que les démences. Nous réfléchirons sur les difficultés inhérentes à ces situations et découvrirons des outils pour mieux les gérer.


Infos et inscription sur : https://www.formationsrepere.be/demence-et-comportements-sexuels-desinhibes-mieux-comprendre-pour-mieux-reagir/



3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Elisabeth Simon - Sexologue clinicienne

Tel: 0472/74.47.00 -  elisabeth@simon-sexologue.be

Maison Médicale d'Ecaussinnes

Rue Arthur Pouplier 40,

7190 Écaussinnes

Horaire : 

Sur rdv uniquement

Maison Médicale

Rue de France 41,

7090 Braine-le-Comte

Horaire:

Sur rdv uniquement

Vous pouvez me laisser un message ou me contacter par e-mail pour fixer un rendez-vous.

 

Certaines mutuelles peuvent intervenir dans le remboursement partiel de la séance.